06/12/2023 Chatons disponibles!

Allergies

28/01/2023

Cette page est en maintenance. Merci de revenir ultérieurement.

Si vous êtes allergique ou si un membre de votre famille est allergique aux chats, je vous prie de lire cette page avec attention. Les familles souhaitant adopter un chaton chez nous peuvent venir faire un « test d’allergie ». Cependant il faut savoir que ce test n’est pas complètement fiable même quand celui-ci est réussi. Une partie des personnes allergiques vont quand même avoir des réactions une fois le chaton arrivé à la maison malgré le succès du test réalisé à la chatterie. Car même si les Sibériens produisent moins d’allergènes, ils en produisent tout de même. 

Il faut dans ce cas, laisser un peu de temps pour que le corps s’habitue à la présence d’une petite quantité d’allergène et dans presque tous les cas, ça marche assez rapidement. C’est l’équivalent à une désensibilisation optimisée par la présence d’un chat qui produit très peu d’allergènes.

Le contraire peut aussi arriver: un test d’allergie qui est un échec peut décourager une personne quand en fait, cette personne aurait pu très bien vivre confortablement avec son chat. Il faut savoir que dans les chatteries il y a beaucoup de chats et les allergies ont un effet accumulatif sans compter que nous utilisons souvent les mâles pour les tests et un mâle entier produit beaucoup plus d’allergène qu’un chaton. Cela dit nous avons quand même préparé un coin test que les chats ne fréquentent pas pour que le test soit le plus intéressant possible.

Une grande partie de nos clients sont des personnes allergiques et nous avons beaucoup d’expérience dans le domaine et voici ce qu’il faut savoir:

1 – En 12 ans d’activité nous avons plus de 300 chatons placés avec des familles allergiques et nous n’avons aucun échec avec des cas d’allergie simple ; rhinite, éruption cutanée, yeux rouges, gorge qui gratte.

2 – Tous nos cas d’échec qui ne sont pas nombreux (5 environ) sont des personnes asthmatiques, qui font des crises d’asthme après le contact avec la protéine Fel d1.

3 – Certains asthmatiques arrivent à se désensibiliser avec la présence du chaton à la maison et nous savons quelles sont les lignées les plus intéressantes à proposer si vous faites partie de ce groupe plus sensible. Il faut être très motivé et suivre des consignes bien précises comme éviter la présence du chat dans la chambre à coucher, se laver les mains après un câlin et passer l’aspirateur le plus souvent possible, aérer les pièces (voir la page sécurité fenêtres).

4 –  Selon notre protocole sanitaire, nous ne pouvons pas reprendre un chaton une fois qu’il a quitté la chatterie mais nous pouvons aider à placer le chaton dans une autre famille vu que nous avons toujours beaucoup de demandes.

5 –  L’idéal pour une famille ayant un membre allergique/asthmatique serait d’avoir un « plan B ». Avez vous un membre de votre famille, un ami qui pourrait éventuellement reprendre le chat en cas d’échec ou en cas d’une baisse du système immunitaire passagère? L’asthme à un rapport étroit avec le système immunitaire de la personne.

Si vous êtes allergique à la protéine Fel d1 qu’on trouve dans la salive et sur les glandes sébacées des chats, l’adoption d’un chaton Sibérien peut être envisagée. Le Sibérien est un chat hypoallergénique mais attention, ce mot ne veut pas dire que le Sibérien est « non-allergène » ! Le terme hypoallergénique signifie « moins allergène » (du grec hypo, moins). Les éleveurs qui vous assurent une réussite et disent que les Sibériens sont « non allergènes »  sont à la recherche d’ une vente rapide plutôt que de vous informer de la vérité.

Des études réalisées (et en cours) sur la race ont montré que le Sibérien produit très peu de protéine Fel d1, l’allergène responsable pour la majorité des cas d’allergie aux chats. La majorité des personnes allergiques pourront donc vivre confortablement avec un chat Sibérien, mais certains auront malgré tout des réactions allergiques. Il n’y a pas de garantie.

Certains affirment que les femelles sont moins allergènes avec des taux d’allergène plus bas que les mâles. Il n’y a pas de recherches qui soutiennent cela. Les niveaux d’allergènes sont différents pour chaque chat et ont surtout à voir avec la lignée de sang et génealogie du chat, et non avec le sexe.

Il y a un deuxième facteur hypoallergénique qu’on observe chez le Sibérien: Le poils du chat! Surtout les chats brown tabby qui ont une texture de poil bien typique des Sibériens (poil dur, épais, glossy tout au long du dos) car ce genre de poil retient les particules de poussière (la salive déposée devient poussière et se répand dans la maison) empêchant que cette poussière de se répandre dans toute la maison, partout.  Les chats bleus, red, solides et silver ont parfois une texture de poils plus souple

Je proposais avant le test du t-shirt ou torchon mais malheureusement ce test ne sert à rien car après deux, trois jours dans le courrier, au moment où le colis  arrive chez vous,  les niveaux d’allergènes sont à zéro et un test de l’échantillon de la fourrure ne vous donnera pas une idée précise. 

Quand vous vous rendez  à une chatterie et que vous êtes en contact avec plusieurs sibériens sans aucun problème, vous êtes probablement aux anges et vous achetez un chaton. Dans le meilleurs des cas, tout se passera bien et vous n’aurez pas de problèmes du tout. Cependant, pour certains cela change une fois que le chaton arrive à la maison. Tout d’un coup, après quelques jours, vous avez des crises d’éternuements, de larmoiements, etc. Vous allez probablement appeler l’éleveur dans la panique ! N’oubliez pas que vous êtes toujours allergique et que les Sibériens ont tous un certain degré d’allergènes. Votre corps a besoin de temps pour s’adapter. Vous viviez dans une maison  sans allergènes et maintenant vous vivez  dans  une maison qui a de faibles niveaux d’allergènes et d’écailles de poils remplies de Fel d1  dans l’air. Votre corps n’est pas habitué. Cela signifie que vous pouvez éprouver certains symptômes d’allergie pendant les premières semaines, mais ces symptômes finiront par s’estomper comme s’il s’agissait d’une désensibilisation.

Dans la plupart des cas, dans environ 4-6 semaines le corps de la personne allergique s’adapte. Après 4-6 semaines, ils devraient avoir disparu, ou tout au moins de manière significative dégressive. Tant que les symptômes d’allergie sont mineurs, il n’y a pas de raison de s’inquiéter et il y aura cette désensibilisation naturelle. Par contre si vous avez constamment des réactions sévères ou de l’asthme, vous aurez besoin d’un traitement et peut-être de reconsidérer la situation, votre santé passe avant tout. Jusqu’à présent nous avons très peu de cas d’échec parmi nos adoptions mais il y a eu des cas avec un temps d’adaptation plus long que d’autres.

Un autre point important : Il faut savoir qu’en France, un cas d’allergie n’est pas un motif légal valide pour le retour d’un chaton qui est en pleine forme. Voici un lien pour les conditions en vigueur concernant une annulation d’une vente: http://www.associationstephanelamart.com/index.php?page=juridique&n=19

Il faut savoir aussi qu’une fois le chat sorti de la chatterie, il ne peut pas être repris pour des questions sanitaires afin de protéger les autres chats de la chatterie. Même si j’étais d’accord pour la reprise d’un chaton (à voir avec moi avant l’achat et seulement pour les chats d’intérieur qui sont seuls dans le foyer), j’aurais besoin d’une consultation vétérinaire et peut être de quelques tests basiques pour m’assurer qui le chat est en bonne santé avant de le reprendre. Ces dépenses seraient alors à la charge de l’acheteur qui demande le retour. Cela dit, si un jour une famille allergique achète un chat chez moi et il y a un échec, je ferais de mon mieux pour placer le chaton dans une autre famille et si possible de façon qu’ils puissent être remboursés de tout ou une partie des frais d’achat (une revente par exemple) mais sachez que plus le temps passe, plus il est difficile de «revendre » un chaton et s’il est presque adulte, la seule option est de le placer gratuitement ou presque après une sélection d’une famille aimante et responsable.

Un chat presque adulte n’est pas vendu de la même façon qu’un chaton et même quand la question monétaire n’est pas un problème, il est clair qu’il est plus difficile de placer un chat adulte qu’un bébé. Je suis très contente de pouvoir aider les familles qui ont des problèmes d’allergies à réaliser leur rêve de pouvoir enfin avoir un félin en tant que nouveau membre de la famille, mais il ne faut pas prendre les choses à la légère justement pour éviter des problèmes plus tard car un changement de maison est une source de stress importante pour un chaton.

Consignes aux familles allergiques: 

Si vous êtes allergique, ou si vous avez un membre de votre famille qui est allergique, voici quelques conseils afin que la cohabitation avec votre chat se passe au mieux

-Lavez-vous les mains après un câlin.

-Laissez une pièce de la maison ou le chat n’aura pas d’accès  (chambre, bureau ou les deux).

-Ne laissez pas les vestes, manteaux etc de la personne allergique sur des chaises, tables etc ou le chat pourra se coucher. 

-Passez souvent l’aspirateur et de préférence un aspirateur avec filtre Hepa.

-Ne dormez pas avec votre chat.

-Brossez votre chat régulièrement. Laissez le brossage à un membre de la famille non allergique ou bien lavez vous les mains par la suite pour éviter tout contact avec les yeux.

-Vous pouvez caresser votre chat avec un gant de toilette très légèrement humidifié avec de l’eau chaude. Si votre chat aime et s’habitue, il risque de prendre ce geste comme un bain “de maman/papa” et de ne pas se lecher de la journée (un chat prend un bain tous les jours, ce sont des animaux très propres et ils déposent l’allergène en question par la salive en se léchant les poils.  S’il se sent propre après le geste avec le gant, il ne prendra pas un deuxième bain).-De nos jours nous avons plusieurs possibilités d’aide comme les appareils de purification d’air Dyson qui aident efficacement à filtrer l’air et aspirateurs avec filtre hepa.

Je vous laisse avec le témoignage de Eva Gayrard la propriétaire de Ina qui a toujours souffert d’allergie aux chats depuis toute petite ainsi que sa mère.

ina 1

Je m’appelle Eva et j’ai adopté la petite Ina en décembre 2013, avec mon conjoint Pierre. Étant très allergique depuis toute petite, je ne croyais pas qu’il serait possible que je puisse un jour adopter un chat. Mon allergie se traduisait par des crises d’éternuements et des problèmes respiratoires. J’ai essayé une désensibilisation qui n’a pas fonctionné. Cependant, j’ai toujours aimé les chats et garder l’espoir de me dire que peut être un jour je pourrais en avoir un. J’ai lu sur des forums que les chats sibériens pouvaient convenir à des personnes allergiques. C’est ainsi qu’en lisant les témoignages sur internet, je me suis dit pourquoi ne pas essayer ? C’est pourquoi j’ai contacté la chatterie Damman Amur, pour avoir un avis professionnel. J’avoue que je craignais vraiment ma réaction face à ma première rencontre avec Ina, mais ça c’est très bien passé ! Pendant 3 jours j’ai eu quelques crises d’éternuements, et après plus rien, je me suis habituée à elle très rapidement. Aujourd’hui je dors avec elle, et je suis très heureuse qu’elle fasse partie de notre famille !

Eva Gayrard.